ASSOCIATION "LORRAINE FEMMES DE CŒUR"

Des Lorraines au Cœur des Enfants et des Femmes du Sénégal

3 mai 2015

MISSION AU COEUR DES AUTRES…

Classé dans : ARTICLES — YASMINA CHAUMETTE @ 2 h 53 min

« Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la même direction. »

Antoine de Saint-Exupéry

Lundi 29 avril 2015, 7h00, il fait frais sur la Lorraine et sur le quai de la gare de Metz, un crachin accompagne Yasmina, Marie-Christine et Josée en partance pour la première étape de leur nouvelle mission humanitaire qui les conduira une nouvelle fois au Cœur des femmes et des enfants du Sénégal.

Au comptoir d’Air France les choses sérieuses commencent, il faut maintenant passer à la pesée, moment d’angoisse car chaque passager n’a le droit qu’à deux fois 23 kg de bagages en soute. Mais comment demander aux femmes de Cœur de limiter le poids du matériel qu’elles distribueront au Sénégal. Autant dire, mission impossible. Après une gymnastique incroyable et beaucoup de patience, les différentes valises franchissent le premier passage obligé.

Petit transfert du trio d’amour vers l’aéroport Charles de Gaulle en TGV. Bon cette année, pas de 1er classe mais il en est ainsi. Il faut commencer à s’habituer doucement à une vie plus sobre. Ce n’est pas plus mal. Il n’y a rien à dire, le service est parfait. Les bagages sont transférés comme par magie du train à l’avion sans intervention du groupe et ça n’a pas de prix. Il faut s’économiser.

L’avion est a l’heure pour conduire nos missionnaires vers le cœur du sujet, et à 16h, c’est le décollage vers Dakar. Pas de soubresaut, un service de rêve qui permet de faire un dernier point sur les premiers instants qui attendront les dames immédiatement après l’atterrissage.

Il est un peu plus de 20h lorsque l’Airbus touche le sol Sénégalais. Des dossiers bien ficelés permettent de franchir rapidement l’épreuve du visa. Un petit brin de nostalgie, puisqu’à partir du 1er mai, il est supprimé. La chère Carole et Laurent attendent nos voyageuses. Elles passeront la première nuit de transition au domicile de ceux-ci. Il faut bien ça pour récupérer avant le long périple de quinze jours de mission.

Mardi 28 avril, 6h30, Dakar en commençant par de longues visites pour rencontrer les contacts établis depuis maintenant trois ans. Les trois dames de cœur ont la surprise et la joie de retrouver Marguerite qui est déjà en seconde. C’est une jolie jeune fille de 17 ans. Le temps passe vite…

Une rencontre avec France Volontaire, une association bien implantée, permet de sceller des liens indispensables pour unir les forces en vue de prochains chantiers. Après cette première journée en forme de tourbillon elles n’aspirent qu’à retrouver leurs couches.

Mercredi 29 avril, 6h50, départ pour Mbour. A l’arrivée, après une longue route la brousse qui nous appelle, est bien là. Yasmina, Marie-Christine et Josée ont l’immense bonheur de rencontrer Germaine et Khadidja deux filleules de l’association LF2C, des jeunes filles épanouies et rayonnantes. Une récompense pour nos actions.

Elles font de fructueuses retrouvailles avec les acteurs locaux qui oeuvrent au quotidien sur des projets concrets. Ils sont indispensables. En toute fin d’après-midi, les trois dames arrivent à Djilas pour visiter la case de santé où les sœurs de Saint Thomas de Villeneuve font un immense et si généreux travail. Les écoles fonctionnent grâce à leur travail admirable ; une dévotion de tous les instants.

C’est chez le chauffeur qui accompagne leur périple qu’elles dinent. Au fil des missions, c’est devenu un ami, un guide sûr.

Dans la journée, les baroudeuses ont fait la connaissance de Nadine Diop une française qui vit depuis 30 ans au Sénégal. Cette femme généreuse a créé un campement et une association Tche Kanam Sénégal, près d’Mbour à Nianing, un contact précieux. 

Une brève sieste d’une heure permet de casser la fatigue amplifiée par une chaleur qui ne faiblit pas malgré une brise légère. Au dispensaire-case de santé les paires de lunettes ramenées de France font des heureuses. Tout manque. Mamadou Thiam est passé par là et c’est toujours un grand bonheur de la retrouver. Cet instituteur, qui donne tout à ces élèves de Simal nous ravit par sa simplicité. Un exemple et un modèle.

Le soir venu c’est un concert de chants donné par la chorale de Djilas qui attend les trois dames. Un ravissement en terre d’Afrique. Comme il n’y a pas de hasard cet ensemble porte le nom de Sainte-Thérèse. Un signe… Une prestation magique de cinquante jeunes du village.

Après une nuit encore bien courte, les trois aventurières partent pour Kaolack pour voir les enfants de l‘école Pie XII. Toujours autant de bonheur de voir ces enfants qui sont disciplinés et qui s’instruisent dans des conditions souvent si éloignés de nos écoles françaises. Ils sont l’avenir et ils méritent d’être soutenus. Encore de longs croisements de vie avec ces amours qui rendent aussi beaucoup à l’association.

Sur la route de Kaffrine petite halte pour une courte, mais émouvante visite, chez les parents de Jean Ndour, l’écrivain préféré de l’association. Encore une belle et grande rencontre.

Samedi 2 mai, le réveil sonne encore trop tôt, mais la mission est si enrichissante qu’elle fait oublier aux trois dames les courbatures et la pesanteur des longues journées. La matinée est consacrée au travail du dossier de l’eau. Une réunion de calage importante sur le terrain qui mobilise les esprits.

L’après-midi elle, est consacrée au travail sur le terrain de maraîchage que nous avons soutenu. Quelle joie de voir que ce projet ait pris corps ! Notre travail et les générosités des donateurs ne sont pas vains. Quoi de plus marquant que le fruit de la semence de l’homme ?

Ousaman l’employé qui travaille sur le terrain, est par son engagement la preuve que notre soutien était utile. C’est en pleine autonomie que nous travaillons avec ceux qui sont aussi  les artisans de cette réussite. Nous sommes récompensées…

Un grand merci à l’Abbé Clair Emile qui depuis la descente d’avion a assuré les transports terrestres.

Il permet aux trois Femmes de Cœur de partir en brousse sans se soucier des problèmes de logistique….

© LF2C – V – 2015

2 réponses à “MISSION AU COEUR DES AUTRES…”

  1. famille Cardineau dit :

    De Tout Coeur Avec Vous, Chères Femmes de COEUR.
    Magnifiquement émouvant et en même tant si réel, si vivant.

    Généreuses pensées .
    Les 5 Cardineau

Laisser un commentaire

 

Association CELT |
Bonjour! ceci est une asso... |
A.P.E.THO. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association Initye
| LOZERE : Correspondants déf...
| Alm'âge. Association de lut...