ASSOCIATION "LORRAINE FEMMES DE CŒUR"

Des Lorraines au Cœur des Enfants et des Femmes du Sénégal

21 janvier 2016

DEUX LORRAINES AU SÉNÉGAL… JANVIER 2016…

Classé dans : ARTICLES — YASMINA CHAUMETTE @ 22 h 31 min

« Le doute est l’ennemi des grandes entreprises »

Napoléon Bonaparte

Mardi 19 janvier : c’est parti pour une nouvelle mission. Voilà Yasmina et Magalie nos deux Femmes de Cœur qui par un froid glacial (-7°) vont laisser la Lorraine pour les villages de brousse du Sénégal. Après avoir réussi à amener jusqu’au quai de la gare de Metz les 96 kg de matériel qui seront distribués dans le pays elle embarque pour Strasbourg, première étape du périple.

A Strasbourg, pas de changement, le pôle nord n’est pas loin. Il est 10h, enregistrement au bureau Air France situé à proximité de la gare et c’est le départ à midi en TGV pour l’aéroport Charles de Gaulle. Arrivée à Roissy, changement de quai après une longue attente due à une alerte à la bombe, et c’est l’embarquement pour l’Afrique. Il est 16h.

A 22h locale, après 5h de vol, nos deux missionnaires posent le pied sur le sol sénégalais. Il fait 30°. Magalie découvre pour sa première mission les charmes de la course à la valise et des contrôles nocturnes. Un accueil chaleureux de Caroline et Laurent fait vite oublier la fatigue du voyage.

Mercredi 20 janvier, après une courte nuit reposante, les voilà prêtes pour le direct radio à 8h avec notre ami Thierry Georges sur Jerico à Metz. Une première occasion pour faire partager à la Lorraine le parcours de cette nouvelle mission de LF2C et donner ses premières impressions : une belle et grande aventure humaine commence.

9h00, point de départ de la mission, frère Clair-Emile, très ponctuel comme toujours les rencontre pour mettre au point les transports qu’il assurera et coordonnera. Un grand parcours initiatique les attend pour rejoindre Kaffrine.

Elles commencent la matinée par des présentations en allant rendre visite à nos amis de la congrégation Saint Gabriel où les deux missionnaires retrouvent le cher Jo Tin, notre relais économe, sur le point de partir avec un groupe humanitaire Vendéens. Elles le retrouveront en fin de mission pour faire un point complet sur les sommes distribuées.

Il est 11h, le temps presse, celui qui se contracte  quand le temps et l’émotion pressent. C’est le départ pour Kaffrine, à 200 km au sud de Dakar. Un dernier crochet rapide pour récupérer la sœur de Clair Emile qui souhaite se rendre à Kaolack.

Les premières chaleurs arrivent avec bonheur. Ne pas oublier de bien s’hydrater,les pauses s’imposent !

Sur la route de M’Bour, les voyageuses font leurs courses en mode « drive in » ; Clair Emile a ses vendeuses attitrées. Un gain de temps en évitant les fastidieuses négociations. L’arrière de leur voiture est bien chargé : Yasmina et Magalie se retrouvent submergées de légumes et de fruits de saisons (tomates, haricots, citrons, pamplemousses). La joie du covoiturage…

C’est chaque fois une découverte des odeurs et des couleurs locales qui enivrent.

A 13h, direction M’Bour, un petit crochet par l’internat de Germaine pour une visite surprise. Elles retrouvent notre chère petite Germaine très intimidée. Moment court, mais de grande intensité . Un grand temps de bonheur et de partage. Magalie commence sa mission de prises de notes qui serviront à formater de nouvelles fiches individuelles de scolarité. Il est nécessaire de mieux connaitre chaque enfant. La petite filleule sera revue en fin de mission.

14h,  un repas frugal à M’Bour. Pour Magalie, pour qui tout est une première fois, chaque seconde est une découverte intense. Une nouvelle construction d’histoire qui dépasse l’imaginaire. Pas de pressions, que de l’émotions. Découverte des boissons locales…

A 17h, après un parcours semé d’embuches : traversées de familles de cochons, d’un troupeau de vaches, ralentissement pour éviter les cratères sur des routes peu entretenues. Les passants imprudents, les charrettes et les voitures accidentées agrémentent le tableau…

Après toutes ces péripéties,le bout du chemin est là : Kaolack est atteinte.

C’est là que la sœur de Clair Emile retrouvent ses juvéniles enfants qui l’accueillent avec beaucoup de joie, après une longue absence de neuf mois en convalescence suite à un grave accident de la route. Que de nouvelles et grandes émotions ! Elles ne seront pas les dernières… Une courtoisie qui fait du bien.

Les visites continuent.

A 18h, elles retrouvent, le cher frère Henry, toujours égal à lui même, toujours aussi joyeux et accueillant. Sa joie si communicative les nourrie.

Ces deux heures chaleureuses et pleines d’humanité avec frère Henry a permis aux deux ambassadrices de valider la suite des rencontres dans les différents établissements à visiter : factures, scolarité rencontres avec les chefs établissements et bien sûr avec tous les filleuls.

Il est déjà 20h, et elle doivent quitter leur hôte car la route n’est pas encore terminée. Il reste 45 km à dérouler pour rejoindre Kaffrine à l’est de Kaolack.

Il fera nuit quand les lueurs de la ville s’offriront à elles…

♥ © LF2C – I – 2016  ♥

Laisser un commentaire

 

Association CELT |
Bonjour! ceci est une asso... |
A.P.E.THO. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association Initye
| LOZERE : Correspondants déf...
| Alm'âge. Association de lut...